Opaque, translucide, fragile,  résistant, rond, saillant, souvenir froid et inerte d’une fusion en mouvement, le verre m’accroche par ce qu’il a de dualisme, par ce qu’il sait de nous. Mes objets sont supports à matières, à moins d’y entrevoir des « claires de terre » (André Breton).
J’évoque souvent  la transformation, la métamorphose quand il s’agit de définir mon travail. Cela tient certainement du fait "qu’en transformant  la matière l’homme se voit transformé par cette matière même." (Bachelard)
Souffler du verre c’est  s’arranger d’un magma artificiel pour malaxer son essence primitive. Aller chercher dans la chaleur le mouvement, le moment exact pour coller une forme sur une émotion en lien direct avec la matière. Puis par le refroidissement laisser les choses se figer. Écouter le silence de ce feu qui en perdant son rayonnement révèle ses éclats.

3, rue du Point du Jour - 49380 Chavagnes-les-Eaux/Terranjou
06 82 23 59 50

Découvrir également

Back to Top